Synagogue 10 rue pavee

Notre Histoire


Le bâtiment a été réalisé en 1913 par l’architecte Hector Guimard, le maître parisien de l’Art nouveau, pour Agudas Hakehilos  Union des communautés)1, une association issue de neuf sociétés israélite orthodoxe d’origine essentiellement russe, présidée par Joseph Landau. Elle témoigne de l’arrivée massive d’immigrés d’Europe de l’Est au début du axe siècle. La construction est en pierres agglomérées creuses sur armatures en béton armé. Elle a été officiellement inaugurée le 7 juin 1914, mais elle était déjà en service depuis octobre 1913.
La synagogue, financée entièrement par des fonds privés, fut inaugurée le 7 juin 1914 sans représentant officiel du consistoire central. Le célèbre Hazzan Gershon Sirota de Varsovie participe à l’inauguration2,3.
La synagogue fait partie des œuvres tardives d’Hector Guimard. Avec son propre hôtel dans le XVIe arrondissement de Paris (1910), la synagogue illustre, par leur rythme vertical simple et calme, le retour à l’ordre de l’architecture française après 19104.
Lors de la veillée de Yom Kippour en 1941, le bâtiment fut dynamité en même temps que six autres synagogues parisiennes5 par des collaborateurs à l’occupant nazi, antisémite. Dans la nuit du 2 au 3 octobre 1941, un attentat est organisé par le mouvement social révolutionnaire (MSR), parti d’extrême droite fondé par Eugène Deloncle6. Elle fut ensuite partiellement restaurée (notamment la porte d’entrée ne le fut que sommairement, et non remise à l’état original).
Cette synagogue est toujours en activité. Elle fait partie des synagogues orthodoxes non consistoriales. Il n’est pas possible de la visiter en temps ordinaire, mais seulement lors d’occasions particulières comme les journées du patrimoine. La synagogue de la Agoudas Hakehilos, dirigée par les rabbins Joël Leib Halevi Herzog (1914-1934), Samuel Jacob Rubinstein, puis par le rabbin Chaim Yaakov Rottenberg, est aujourd’hui dirigée par son fils, Mordechaï Rottenberg.

Synagogue de la rue Pavee

Close Menu